Feet in a circle

The TMF is sponsored by:

THE HAPPY WOODCUTER  part one
Tickling her feet!
Tickle Chair Torture Of Jen Capone (720)
Clips4Sale Banner
TICKLING FOR FUN FULL MOVIE MP4
Maria Jade in Can't Escape the Tickles! (WMV Version)
ON A SPECIAL WAY

What's New?

11/23/2017

Happy Thanksgiving!

New from MTJ

Peterton
Poe #6

Click here
11/22/17

Stryker Entertainment


Premier source for classy, attractive ticklish ladies

MTP classics


hundreds of classic tickling clips from MTP!

clips4sale.com


The largest clips store online

Streaming Videos

Live Camgirls!

Live Camgirls

Explore the TMF

Link Us!

Link your site to the TMF. Info here

Pic of the Week

Pic of the Week

Trivia Winner:

brad1701

Results 1 to 2 of 2
  1. #1
    Join Date
    Dec 2003
    Location
    SP, Brazil
    Posts
    26

    Les Secrétaires Chatouilleuses (F/F nylon) traduction

    Bonjour à tous,
    En ce moment je suis un étudiant de la langue française et pour pratiquer la langue écrite, je décidai de faire une traduction d'une histoire qui j'aime vraiment. L'histoire s'appelle "Ticklish Secretaries" et son'auteur s'appele Libtick. L'histoire original était ecrit dans l'anglais e j'ai fait la traduction vers le français. Si quelqu'un lire et trouver des erreurs ou mieux idiomes, s'il vous plaît entré en contact avec moi afin que je puisse corriger le texte et d'améliorer ma connaissance de la langue française.

    Merci à vous tous.

    *****************************************
    Les Secrétaires Chatouilleuses
    Histoire Original Par Libtick
    Traduction vers le français par daves931

    Quand Manon se réveillait, elle ne soupçonnait pas qu'aujourd'hui serait un jour dont elle se souviendrait pendant longtemps, un jour qui définitivement marquerait sa carrière en chatouillement. Elle avait été travaillée pendant trois ans en tant que secrétaire exécutif de cette puissante avocate. Elle aimait son travail, car il lui a permis de voir et d'examiner les jolis pieds déchaussés en bas de nylon de ces femmes sa patronne a toujours été défendu, et aussi ceux de son propre secrétaire, Josianna.

    Josianna avait été travaillé là l’environ de un an déjà. Elle était une fille chinoise timide qui avait l'air à peu près ravissante quand dans une paire de collants lisse. Elle à peine disait n'importe quoi et juste allait de faire son travail comme tous les jours. Manon avait vu ses pieds en nylon vêtu, soit dans une délicieux de couleur gris foncé ou une couleur chair, et rêvait d'être capable de attacher, de taquiner et de chatouiller ceux délicieux orteils vernis rouge, en forçant la pauvre Josianna à rire et à glousser comme elle avait de besoin. Tout avait été un rêve jusqu'à aujourd'hui.

    Réellement, le jour est passé par sans rien donner à Manon un indice de ce qui allait se passer. Josianna portait ceux pure collants gris foncé de la sienne, et elle était aussi calme que d'habitude. Manon avait décidé de porter ses collants de couleur chair d’habitude, mais elle n'a pas eu beaucoup de temps pour penser à pieds chatouilleux pendant la journée. Elle avait été très occupée. Quand le jour a pris fin, elle a rapidement quittée, depuis qu'elle avait quelques courses à faire. Elle a commencé à l'extérieur mais alors se rendit compte qu'elle a oublié quelque chose, et elle s'est tournée autour pour retourner. Quand elle est plus près du bureau, elle a commencée à écouter quelque chose qui sonnait beaucoup comme le rire, délicieux et ininterrompu rire. Elle a entrée silencieusement, et rendu compte que les sons venaient du bureau de sa patronne. Elle a enlevé ses chaussures, et a commencé à marcher dans ses pieds déchaussés en bas de nylon lentement jusqu'à la porte, qui n'a pas été tout à fait fermé. Ce qu'elle a vu lui à causait de hébété.

    Il y avait Josianna, avec ses pieds coincé sous le bras de sa patronne, en riant comme une folle, tandis que les semelles de ses pieds recevaient une punition approfondie.

    «Si je te attrape à nouveau en regardant comme ça mes pieds en bas de nylon, je vais te attacher et chatouiller tout ton corps jusqu'à ce que tu t'oublies, et puis je vais te congédier, comprends-tu?»

    «Hee, hee, hee, hee, hee, hee, hee, heeeee, haa, ha, ha. » a répondu Josianna impuissamment.

    Manon ne pouvait pas en croire ses yeux. Elle était en fait à regarder directement aux semelles chatouilleuses de Josianna gagnaient des taquineries et des chatouiller pour punition. Quelle vue magnifique. Manon a dû penser à quelque chose à saisir cette opportunité merveilleuse. Elle a décidé de quitter silencieusement le bureau avant qu'elle se fit attrapée et finît sous les doigts chatouillant de sa patronne, qui semblait d'une humeur massacrante. Elle est allée à la toilette et a décidé là d'attendre. Elle était sûre que Josiane irait là pour se rafraîchir avant qu'elle rentrât chez elle. Elle a prouvé qu'elle avait raison lorsque 10 minutes plus tard Josianna a entré dans la salle de bain.

    «Oh, Manon, j'ai pensé que vous rentriez chez déjà.» a dit Josianna. Ses cheveux étaient ébouriffés, et elle était encore quelque peu affectée par le délicieux chatouillement des pieds auxquels elle avait été soumise à.

    «Eh bien, j'avais encore des choses à faire. Donc, je ne suis pas parti aussi tôt que d'habitude.» a répondu Manon, qui déduisait que si Josiane avait été pris par la patronne parce qu'elle regardait aux ses pieds, elle ne pouvait probablement résister à regarder les sienne. Manon ôtait lentement une chaussure et a commencé à glisser son pied contre son autre jambe, en tortillant ses orteils lentement.

    Du coin de ses yeux, elle a vu Josianna regarder vers le bas à ses pieds. Lorsqu'elle a commencé à glisser son pied vers le haut et vers le bas de sa jambe en nylon vêtu, en faisant le son drôle de nylon contre nylon, Josianna a été totalement captivé par la vue de son pied. A ce moment, Manon a regardé à Josianna.

    «Pourquoi regardez-vous à mon pied comme ça Josianna?» a demandé Manon.

    Josianna rougissait instantanément, et a essayé de quitter la salle de bain, mais Manon la saisi par son bras, et la tenait.

    «Je vous ai posé une question, Josianna. Qu'est-ce que le chat a mangé votre langue?» a demandé Manon furieusement. Josianna a fondu littéralement devant elle, incapable de répondre.

    «Je pense que tu mérites une bonne punition pour cette attitude. Si tu étais une bonne fille, je ne vais pas mentionner cette à la patronne.» a menacé Manon, qui était maintenant élaborer un plan dans sa tête pour mettre les pieds de Josianna dans une position parfaitement impuissante, afin qu'elle puisse les chatouiller à son loisir.

    Manon a regardé vers le bas à ceux pieds en nylon vêtu étaient enfermés dans une belle paire des chaussures habillées plats. Elle s'est agenouillé devant les pieds de Josianna et a tiré lentement les lacets de ses chaussures. Les pieds de Josianna étaient maintenant dans une paire de chaussures habillées très lâches. Alors Manon a lentement commencé à balayer les cous-de-pied des beaux pieds de Josianna avec la pointe de ses ongles. Elle a senti la peau délicieuse trembler sous le toucher taquinerie qui fût appliqué à travers le délicieusement doux collant, et elle a écouté Josianna pousser un cri doux. Elle facilement a inséré ses doigts dans les chaussures chaudes, et doucement elle s'est gratté le début des semelles chatouilleuses de Josianna. Plus de cris étaient écouté dans la salle de bain, comme Josianna a commencé à se contracter pour empêcher les ongles de Manon à gratter du côté de ses pieds. Mais, ce faisant, elle a ouvert un jolie espace, dont Manon a pris pleinement avantage de en insérant ses doigts tout le chemin vers le doux et chatouilleux fonds des pieds. Josianna hurlait bruyamment, et a commencé à sauter de haut et bas sur le plancher; il n'a pas fallu longtemps pour que les chaussures de Josianna juste de glisser ses pieds chatouilleux. Manon s'est arrêtée de chatouiller Josianna qui était maintenant debout dans ses pieds en bas de nylon sur le sol froid. Manon attrapait les chaussures vides de Josianna et les a jetées aussi loin qu'elle le pouvait. Ensuite elle cruellement et sans avertissement a commencé chatouiller les pieds apparentes de Josianna qui a explosé dans ce délicieux rire qu'elle avait affiché quand la patronne avait chatouillé ses semelles grises instants plus tôt. Quelques secondes après cette attaque efficace, Josianna est tombé sur le sol gloussant comme une petite fille.

    «Maintenant, Josianna, Je vous ai où je voulais vous.» a dit Manon, en se tournant Josianna rapidement sur son ventre et ait assis sur les jambes faibles de Josianna. Les semelles ridées et extrêmement chatouilleuse de Josianna étaient maintenant face à Manon qui, loisirement, elle a appliqué toutes ses ongles sur la surface lisse. Une explosion de rire a salué ce geste simple et efficace.

    «Eh bien, Josianna, tu semblais être une fille très chatouilleuse. Kootchy-kootchy-koo, kootchy-kootchy-koo» à taquiné Manon, alors que ses doigts volaient furieusement sur les semelles lisses, en utilisant le tissu mince et molle du collant pour distribuer une série rapide de chatouilles dévastateurs sur toute la surface des pieds ultra-chatouilleux de Josianna. Bien sûr, Manon a dû accorder une attention particulière à ces orteils longs, diaboliquement mignons regardant et chatouilleux, en insérant ses doigts vifs dans les orteils immobilisés, en veillant à chatouiller leur base, et leurs côtés.

    «Hee, hee, hee, hee, hee, hee, s'il vouuuus plaaaaaaaît, hee, hee, hee, ha, ha, ha, ha, ha, ha, hee, hee, arrêeeeeeeeeeeeeeeeetez, hee, hee, hee, hee, hee, hee, hee.» a ri Josianna, comme les doigts de Manon faisaient leur travail chatouilleux.

    «Chatouille, chatouille, chatouille, chatouilleuse Josianna. Maintenant est le temps de rire tes mauvaises actions.» a poursuivi une cruelle Manon, comme elle a continué à creuser dans la chair en attente de les pieds recouvert en nylon de Josianna.

    «Hee, hee, hee, hee, hee, hee, hee, hee, hee, hee, hee, hee, hee, hee, hee, hee, hee, hee, hee, hee, hee, hee, hee, hee, hee, hee, hee, hee, hee, hee, hee, hee, hee, hee, hee, hee, chatooooouille, hee, hee, chatooooouille, hee, hee, noooooooooooon, ha, ha, ha, ha, ha, ha.» a babillé la pauvre chatouilleuse Josianna, qui avait se transformé d'une fille chinoise mignonne en une machine riante incontrôlée.

    Après une demi-heure de traitement de chatouillement impitoyable, Manon a arrêté en chatouillant la sensible Josianna pour leur donner un peu de répit. Lentement, le rire de Josianna s'est transformé en un petit rire doux, et puis haletant. Manon se levait, en pensant que Josianna était trop fatiguée pour faire quoi que ce soit, et est allé à un miroir pour retoucher son visage. C'était une terrible erreur. Manon ne pouvait pas écouter quoi que ce soit puisque Josianna était dans ses pieds en bas de nylon. Elle soudain s'est senti sur sa cage thoracique chatouilleuse deux mains rapides qui ont produit de délicieuses sensations de chatouilles qu'elle ne pouvait pas résister. Une envie irrépressible instantanée la faisait rire exactement comme la petite fille qu'elle était. Profitant de ce moment de faiblesse chatouillant-induite, Josianna a trébuché sur Manon qui a tombé lentement sur le sol soutenu par Josianna. Avant même qu'elle savait ce qui était arrivé, Manon était couché sur le ventre sur le sol, avec Josianna en était assise sur ses jambes.

    «Eh bien, Manon, je me demande comment chatouilleuse tes beaux pieds sont..» a demandé Josianna, comme elle attirée d'un coup sec sur les chaussures de Manon de ses pieds. Manon se sentait un souffle délicieux de l'air frais caresser ses semelles chaudes, vêtus de collants couleur chair, qui étaient maintenant face à Josianna qui pourrait, à tout moment, déposer ses doigts sur la cible parfaite.

    «Chatouille, chatouille, chatouille, Manon.» a dit Josianna comme elle a commencé à courir ses doigts sur les semelles exposées, juste au-dessus des orteils.

    «"Oooooooooh, non, Josianna, non s'il vouus plaaaaaaaît, ne paaaaaaas il chato hee hee ouille là.» s'est plaint Manon, qui se sentait sensations distrayant de chatouilles sur les taches exactes où Josianna était glisser ses ongles. Elle rapidement sentait résistance disparaître, comme les ongles de Josianna creusé plus profondément dans la chair sensuelle.

    «Kooly-kooly-kootchy, chatouilleuse Manon, kili-kili-kili.» a taquiné Josianna tout en déplaçant ses ongles à travers les belles semelles, aidait par le matériau de nylon et lisse en couvrant les jambes et les pieds de Manon. «Tu es une fille très chatouilleuse, Manon, et je pense que tu prendre plaisir être très chatouilleuse, et que le plus je te chatouille, le plus chatouilleuse tu deviens. Tu n'aimes pas sentait mes ongles vont dans entre les orteils? Ris, maintenant, chatouilleuse Manon, ris.»

    «Ha, ha, ha, ha, s'il vouus plaaa, aaaaaaaaaît, ha, ha, ha, ho, ho, ho, ho, ho, ha, ho, ha, ho, ha, ha, ha, ha, ha, ha, pas mes orteils, s'il vous plaît, Josianna, no, ha, ha, ha, ha, ha, ha, ha, ha, ha, ha, ho, ho, ho, ha, ha, ha, ha, ha, ha, ha, ha, ha.» a ri Manon, comme elle se sentait, les ongles de Josianna se gratter la peau très délicate autour et à la base de ses orteils chatouilleux. Plus Josianna la chatouillait, plus sensible qu'elle devenait. Même ses talons étaient deviennent assez chatouilleux, et Josianna était une chatouilleur incroyable.

    «Comment te sens-tu?, Manon, d'avoir ton pieds chatouillé dans les toilettes, comme ça, comme tu l'as fait pour moi avant? Ne tu comme ça? Dites-moi, viens, dis-moi maintenant. Hee, hee, hee. Koooooooootchy-kootchy-koo, kootchy-kootchy-koo, chatouille, chatouille, chatouille.»

    En riant sans interruption, Manon tordait son corps en essayant d'échapper à doigts torturant de Josianna. Elle a alors vu les pieds en nylon recouvert non protégés de Josianna en couchant, les semelles des pieds vers le haut, sur chaque côté de ses belles jambes. Avec une dernière torsion, Manon creusait ses ongles dans le chatouilleux et ridé pied gauche, et s'est gratté les collants, en excitant la peau délicate et sensible en dessous.

    Josianna littéralement a sauté au toucher, ce qui a permis Manon à se libérer de sa position impuissante. Elle plonge rapidement et a essayé, les doigts se tortillant, pour exciter les pieds de Josianna à nouveau, mais a fini par chatouiller le sol, tandis que Josianna facilement a creusé ses ongles pointus dans les aisselles en attente. Manon a explosé de rire, mais a inséré ses propres ongles dans les aisselles ultra-chatouilleuses de Josianna elle-même. Pour les prochaines minutes, les deux jeunes filles, en gisant sur le sol, conservait chatouiller chacun sous les aisselles, en riant à l'unisson, incapable et peu disposé à arrêter si de manière à donner le contrôle sur l'autre.

    «Ah, hee, ah, hee, ah, hee, ah, hee, ah, hee, ah, hee, ah, hee, ah, hee, ah, hee, ah, hee, ah, hee, ah, hee, ah, hee, ah, hee, ah, hee, ah, hee, ah, hee, ah, hee, ah, hee, ah, hee, ah, hee, ah, hee, ah, hee, ah, hee, ah, hee, ah, hee, ah, hee, ah, hee, ah. » ont ri les deux filles, qui étaient maintenant en roulant sur le plancher dans le rire, totalement contrôlé par les uns les autres ongles. Les deux filles ont finalement arrêté après plusieurs minutes intenses quand elles ont tellement fatiguées qu'elles ne pouvaient même pas chatouiller les uns les autres aisselles. Elles ont menti sur le sol, haletant, à bout de souffle, fatigué.

    Manon sentais quelque chose de doux allant vers le haut sa jambe gauche. Elle regardait et a vu Josianna glissant sa pied en bas de nylon vers le haut sa en nylon recouvert jambe. La sensation qu'elle leur donnait était absolument merveilleuse. Elle l'aimait, et a senti le autre pied de Josianna a glissé vers le haut et vers le bas sur sa jambe droite. Elle tremblait sous l'assaut tendre.

    «Aimez-vous ça?» a demandé Josianna timidement.

    «"Oh, oui, il est grand. » a répondu Manon doucement.

    «Puis-je baiser et lécher votre pieds, Manon?» a demandé Josianna. Même avant qu'elle leur demandait, Josianna savait que Manon lui voulait.

    «Seulement, si je peux le faire pour vous aussi.» a répondu Manon.

    «Peut-être.» a dit Josianna, en retirant ses pieds hors des jambes de Manon, «Nous devrions aller à chez toi ou à chez moi. D'une certaine manière, cette salle de bain n'est pas bien approprié pour cela.»

    LA FIN

  2. #2
    Join Date
    May 2017
    Location
    France, Limousin, Corrèze
    Posts
    10
    Bonjour, déjà bravo pour les efforts déployés afin de traduire cette histoire sympa, même si elle n'entre pas dans mon genre préféré, c'est trop "bon enfant". Il y a pas mal d'erreurs mais le français est une langue compliquée. Il faudrait voir pour te faire un correctif, je vais y penser quand j'aurai le temps, j'essaierai de faire une "meilleure" traduction. Mais en tout cas merci d'avoir pris le temps de faire cela

Posting Permissions

  • You may not post new threads
  • You may not post replies
  • You may not post attachments
  • You may not edit your posts
  •